JE VOUS EMBRASSE (Covid-19)
JE VOUS EMBRASSE (Covid-19)
Graffiti, «Je embrasse, signé Covid 19» (je t'embrasse), sur un mur à Montmartre. La France vit en confinement depuis lundi 16 mars, afin de freiner la propagation du virus Covid-19. 31 mars 2020. Paris, France.
Une SDF ajuste son masque sur son visage. Elle marche dans une rue de Rivoli quasiment vide depuis le début du confinement et la fermeture des commerces. Les rares personnes dehors dans le quartier sont majoritairement des SFD. La France vit sous confinement depuis le lundi 16 mars dans le but d’enrailler la propagation du virus covid-19. 28 mars 2020. Paris, France.
Un homme avec un masque sur le visage sort des souterrains de la gare Saint Lazare. 28 mars 2020. Paris, France.
Test contre le coronavirus selon le principe du drive-in. Les personnes appartenant au corps médical peuvent se faire tester au Coronavirus dans leurs voitures auprès du centre de test du Laboratoire BioGroup. Le test consiste à insérer un coton tige dans les narines du patient. 25 mars 2020. Neuilly-sur-Seine, France.
Un panneau indiquant les distances à respecter est affiché dans une boulangerie des Lilas. La France vit sous confinement depuis le lundi 16 mars dans le but d’enrailler la propagation du virus covid-19. 21 mars 2020. Paris, France.
Campagne d’affichage du gouvernement dans les couloirs du métro. La campagne rappelle notamment les gestes barrières ainsi que les règles de sortie en temps de confinement. La France vit sous confinement depuis le lundi 16 mars dans le but d’enrailler la propagation du virus covid-19. 31 mars 2020. Paris, France.
File d’attente devant un supermarché. Les magasins d’alimentation se sont adaptés aux consignes sanitaires en limitant notamment les accès. 28 mars 2020. Paris, France.
Le rayon pâtes d’un supermarché complètement vide après l’annonce du confinement par le Président de la République Emmanuel Macron. 22 mars 2020. Paris, France.
Des chauffeurs UBER attendent boulevard Saint Germain. Depuis le confinement les commandes de livraison à domicile ont considérablement augmenté.
Avec le confinement et la fermeture des commerces, les commandes sur internet ont explosé. Le géant Amazon, qui tirait forcement bénéfice de la situation en tant que leader de l’achat en ligne, a été contraint de ne vendre que des produits de premières nécessites et des produits alimentaires. Le géant a été pénalisé pour avoir manqué d’évaluer correctement les risques de ses salariés, et accusé de ne pas fournir des conditions sanitaires adéquates dans des lieux de travail.
Préparation de repas et distribution de nourriture végétarienne organise par le collectif, solidarité migrant Wilson, non loin de la Porte d’Aubervilliers. Le rendez vous est connu de tous. Les restos du coeur sont également présents. Depuis les derniers démantèlements, les réfugiés ont été repoussés sur le canal de Saint Denis et ses environs. Disséminés par petit groupe d’un maximum de vingt tentes, ils subissent le confinement comme une double peine.
Le printemps a commencé à montrer son nez assez tôt cette année et les températures enregistrées sont majoritaires au dessus de la moyenne pour cette période. Une tentation de plus pour de nombreuses personnes qui souhaitent profiter des beaux jours.
Devant l’association Aurore, une personnes chargée de la sécurité prend la température des bénéficiaires qui souhaite rentrer dans le bâtiment. L’association distribue plus de 1200 repas par jour aux plus démunis. De nombreuses associations étant fermées, les difficultés s’accumulent pour les sans-abris et les plus précaires.
Une banderole en soutien au service public est accrochée sur la façade de l’appartement d’un immeuble.
Un sans abris reçoit une boisson chaude de la part d’une association qui maraude rue de Rivoli. Depuis le début du confinement, le quartier de Chatelet laisse visible les plus démunis qui errent toute la journée. Une grand majorité des associations sont fermées et il est plus difficile de faire la manche au vue du peu de monde dans les rues.
Le chantier de Notre Dame de Paris à l’arrêt depuis le début du confinement. L’édifice, ravagé par les flammes il y a près d’un an attend sa reconstruction annoncé en cinq ans par le président Emmanuel Macron.
Un homme, avec un masque sur le visage, pénètre dans le métro sans se soucier des distances barrières avec les autres usagés du métro. 31 mars 2020. Paris, France.
Sur le parvis du Trocadéro, une unité de police contrôle les attestations de déplacements des passants.
Des pigeons sur les trottoirs dans le quartier de Chatelet. La France vit sous confinement depuis le lundi 16 mars dans le but d’enrailler la propagation du virus covid-19. 28 mars 2020. Paris, France.
Clinique mobile de l’ONG médecin sans frontières. Ceux-ci se sont installés à proximité de l’association Aurore et devant un laboratoire d’analyse médicale qui prend sans rendez-vous. La clinique mobile a pour vocation de venir en aide aux personnes les plus précaires. En tant de pandémie comme nous connaissons actuellement, la clinique permet à chacun de venir consulter pour des symptômes liés au Covid-19 mais aussi pour tout type de problèmes lié à la santé. Le personnel a remarqué une prolifération de cas de maladies cutanées.
Rue Androuet dans le quartier de Montmarte. Le temps semble un peu plus figé ici qu’ailleurs. Avant le confinement, un tournage était en cours et les façades de plusieurs rues avaient été modifiées pour ressembler au quartier dans les années 39-45.
Un SDF dort sur l’un des bancs des quais de Seine. Les quais sont théoriquement fermés au public.
Deux anglais qui travaillent à Paris reviennnent de leurs courses dans l’un des commerces de bouche du quartier. Ils portent des masques en tissus.
Avenue de la Grande Armée quasi déserte. 21 mars 2020. Paris, France. Une femme prie dans une Eglise déserte.
Premières lignes malgré eux, les caissières et caissiers et plus largement le personnel qui travaille dans les grandes surfaces, font face tous les jours aux risques de contagion. Les commerces s’adaptent aux furs et à mesures des annonces du gouvernement. Des primes ont même été envisagées pour récompenser le personnel mais pour l’instant rien n’a été versé.
Devanture d’une brasserie parisienne ou l’on peut lire le message «Jamais en Vacances». Comme tous les secteurs, la restauration est énormément impactée par le confinement.
Production en pleine rue de gel hydro-alcoolique. Comme de nombreuses structures, la Pharmacie Delpech produit en masse et distribue ensuite auprès des hôpitaux et du personnel soignant. La France vit sous confinement depuis le lundi 16 mars dans le but d’enrailler la propagation du virus covid-19. 24 mars 2020. Paris, France.
Une femme prie dans une église parisienne
Métro vide
Un homme promène ses chiens aux abords du parc des Princes.
Une pharmacie signale sur sa vitrine qu’elle ne vend pas de masques de protection contre le coronavirus.
Place du Tertre dans le quartier de Montmartre. La place est habituellement pleine de vendeurs et de dessinateurs proposant de réaliser le portraits des aux touristes.
Un chauffeur de taxi porte un masque de protection lors de son service. 21 mars 2020. Paris, France. 21 mars 2020. Paris, France.
La dalle de la Défense quasiment vide. Habituellement une multitude de personnes arpente le quartier d’affaire de la Défense. 21 mars 2020. Paris, France.
Un homme au guidon de son chopper sur un périphérique quasiment vide. 21 mars 2020. Paris, France.
Quai de seine vide. A cette période de l’année les quais sont habituellement plein de touristes et de parisien profitant du soleil.
Parking d’une grande surface de la Défense. Tous les étages sont vides.
Le parc des Princes ne résonne plus. Comme tous les lieux sportifs et culturels celui-ci est fermé jusqu’à nouvel ordre. Les festivals sont également concernés et n’auront donc pas lieu cet été. Un coup dur pour l’industrie du sport et du spectacle.
L’unité fluviale des pompiers de Paris profite du confinement pour répéter des exercices sur la Seine. Le trafic est à l’arrêt. 22 avril 2020.
Ma compagne téléphone a des amis par webcam. C’est l’anniversaire de Julien son meilleur ami qui vit en Normandie. Confiné chacun chez soi, les apéros Skype et les appels-visios se sont multipliés.
Vue sur la tour Eiffel depuis Montmartre. La pollution dans l'air a considérablement réduit depuis le début du confinement.
Un docteur montre un scanner de poumon d’un patient atteint par le coronavirus.
Top