AU PAYS DES DROITS DE L'HOMME - Michael Bunel
     
AU PAYS DES DROITS DE L'HOMME
Depuis le démantèlement de la Jungle de Calais en octobre 2016, des centaines de réfugiés errent dans la capitale faute de structure pour les accueillir. Regroupés pour la plupart dans des campements faits de tentes comme celui du canal Saint-Martin à Jaurès ou encore celui de l'avenue de la Porte des Poissonniers, ils subissent les vagues de froid, les températures négatives de l’hiver et les chaleurs intenses de l’été. Les réfugiés semblent oubliés de tous et aucune solution n'est envisagée. Quelques associations citoyennes essayent de palier aux manquements de l'Etat en apportant de la nourriture et des vêtements mais la situation ne s’améliore pas et tend même à s’aggraver. Les dernières évacuations des camps de la capitale en mai et juin dernier ont repoussé les migrants au delà du périphérique. Des petits points de fixations se sont créés un peu partout, rendant plus difficile la prise en charge de cette population en détresse qui devient par ce fait moins visible et donc plus vulnérable.
À deux pas des péniches, des réfugiés ont installé un campement au bord du canal Saint-Martin. Très visible dans l’espace public, il bénéficie de nombreux soutiens d’associations et de citoyens. Paris. France.
Des réfugiés patientent depuis plusieurs jours sous la neige, dans l’attente d’obtenir une place dans le centre humanitaire de la porte de La Chapelle. Paris, France. Février 2018.
Des tentes recouvertes de neige dans le quartier de la porte de la Chapelle. Paris, France. Février 2018.
Un groupe de réfugiés se réchauffe près d’un feu improvisé. D’origine guinéenne, érythréenne, pakistanaise et afghane, les réfugiés se regroupent souvent par communauté au sein des campements. Février 2018. Paris, France.
Un graffiti sur le sol devant les locaux de France Terre d’Asile dénonce les conditions d’accueil des migrants en France. Le lieu à vite été rebaptisé le trottoir de la honte puis le trottoir des 40 000. 18 décembre 2017. Paris, France.
Plusieurs migrants sont rassemblés lors d’un hommage organisé à la mémoire de Karim Ibrahim, un jeune migrant soudanais, retrouvé mort, sans causes de décès apparentes, à proximité du centre d’hébergement de la Chapelle. 11 mars 2018. Paris, France.
Un homme sort de sa tente alors que les équipes de nettoyage sont en train de vider le camp. Les forces de l’ordre sont pourtant censées s’assurer que les tentes soient vides avant l’intervention des services de propreté. 30 mai 2018. Paris. France.
Des réfugiés sont évacués par les forces de l’ordre du campement du « Millénaire », dans le 19e arrondissement, au nord de Paris. France. Mai 2018.
Migrants and refugees board buses during the dismantling of the "millennium" camp. This is the 35th dismantling in Paris for 3 years. People must be taken to accommodation centers until their administrative situations are studied. May 30, 2018. Paris. France. Les migrants et refugies montent dans les bus lors du d
Distribution de nourriture dans le jardin Anaïs Nin. L’État a mandaté l’association Les Restos du Cœur pour distribuer des paniers repas aux refugiés et migrants. Août 2018. Paris, France.
Alors que les différents camps de la capitale ont fini d’être evacués en mai 2018, les réfugiés, chassés de Paris, se sont installés aux abords du périphérique nord parisien. Février 2019. Paris, France.
Rare moment de détente. Des afghans et pakistanais se retrouvent pour jouer au cricket. Juillet 2019. Paris, France.
Des réfugiés afghans déplacent une tente sous l’échangeur de Porte de la Chapelle dans le Nord de Paris. Juillet 2019. Paris, France.
Several migrants and refugees are gathered in front of the place where Karim Ibrahim, a young Sudanese migrant, was found dead during the tribute that he made today. He died near the center of first reception and accommodation for migrants installed in November 2016 by the City of Paris and managed by Emma
Des réfugiés font la manche le long de l’une des sorties du périphérique parisien. Paris, France. Septembre 2018.
Un réfugié afghan fait sa prière sur l’une des bandes de séparation du périphérique nord parisien. Juillet 2019. Paris, France.
Distritbution de nourriture organisé par une association évangeliste. Juillet 2019. Paris.
Trois jeunes ethiopiens mangent un repas fourni par Bassidi, un civil qui distribue pres de 400 repas tout les soirs au jardin ANai?s Nin porte D?Aubervilliers. 17 aout 2018. Paris. France.
Un réfugié guinéen dans sa tente sous l’échangeur autoroutier de la Chapelle. Paris, France. Mai 2019.
Several migrants sleep in the middle of rats in the park Avenue President Wilson in Saint Denis August 17, 2018. Saint Denis. France.
Des migrants errent dans un parc près de la porte d’Aubervilliers. Chaque soir, un rassemblement s’organise pour des distributions de nourriture. La police fait ensuite évacuer les lieux pour que personne ne s’installe de façon pérenne dans le parc. Paris, France.
Après avoir été chassés du côté parisien par les forces de l’ordre, un groupe de réfugiés érythréens s’est installé de l’autre côté du périphérique. Paris, France. Septembre. 2018.
Des réfugiés ont installé leurs tentes sous l’un des ponts du nord de Paris. Paris, France. Mai 2019.
Top