GAZA : Welcome to Gaza - Michael Bunel
  
GAZA : Welcome to Gaza
Une des entrée de la ville de Gaza materialisé par une structure metallique au dessus de la route ou il est ecrit "welcome to Gaza". 14 mai 2018. Gaza city. Bande de gaza. Palestine.
A family in a car passes a roundabout overhanging with a statue representing a missile in the colors of Palestine. It is written that Al-Qassam, Hamas's armed wing, will bomb Israel. May 10, 2018. Gaza. Palestine. Une famille dans une voiture passe devant un rond-point surplombé d'une statue representant un missile aux couleurs de la Palestine. Il est ecrit dessus que Al-qassam, branche armée du Hamas bombardera Israel. 10 mai 2018. Gaza. Palestine.
Vue depuis le pare-brise d'une voiture sur les immeubles bordiers de la frontière avec Israël. Ils sont en partie détruit, suite à la guerre de 2014. 10 mai 2018. Erez.
Des enfants jouent devant des hommes qui assurent la collecte des déchets. 470 000 tonnes de déchets sont produits chaque année à Gaza, soit 1 300 par jour. Les décharges de la bande de Gaza sont toutes saturées et seule celle du centre répond aux normes antipollution. Les risques sanitaires liés à cette mauvaise gestion sont particulièrement élevés du fait de la forte densité (1,6 million d’habitants sur moins de 400 kilomètres carrés). La proximité des décharges avec les zones densément peuplées accroît les risques de propagation de maladies, tandis que les rejets de gaz ou de liquides toxiques représentent un risque de pollution de l’air et des nappes souterraines alors que les ressources en eau sont déjà extrêmement limitées. 13 mai 2018. Rafah. Bande de Gaza.
Un véhicule des nations unies passe devant les locaux de l'ONG UNRWA, (Office de secours et de travaux des Nationes unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient). La bande de Gaza vit sous perfusion des aides humanitaires et donations des pays musulmans à travers le monde. On compte égalements de nombreuses associations agissants dans le domaine de la santé, de l'education, pour les droits des femmes ou encore pour l'aide à l'agriculture. 10 mai 2018. Gaza city. Bande Gaza. Palestine.
Palestine Islamic Bank est engagée dans les services bancaires, financiers et commerciaux en plus des activités d'investissement conformément à la charia islamique.
Deux jeunes vendeurs à la sauvette marche sous une affiche publicitaire de la compagnie de telecom Watanya qui sponsorise l'equipe de foot palestinienne. C'est l'un des deux operateurs de telephonie mobile en Palestine. La 3g n'est pas disponible sur les reseaux palestiniens de la bande de gaza, Israel interdisant l'acces pour des mesures de sécurité. La plupart des gens possedent donc une carte israelienne également. 11 mai 2018. Gaza city. Bande de Gaza. Palestine.
Vue sur la salle principale de la mosquée de la ville de Malaka. Les hommes discutent et prient à quelques jours du début du Ramadan. 13 mai 2018. Malaka. Bande de Gaza. Palestine.
View of the minaret of the mosque of the city of Rafah. Almost all the people in the Gaza Strip are Sunni Muslims. May 13, 2018. Gaza City. Gaza strip. Palestine. Vue sur le minaret de la mosqu
A portrait of Yasser Arafat. The city of Gaza is an open-air art gallery. Everywhere the walls are covered with various inscriptions. From personal messages to advertising to propaganda drawings or simple artistic frescoes, it is a means of expression for everyone. Gaza. Palestine. Portrait de Yasser Arafat. La ville de Gaza est une galerie d'art en plein air. Partout les murs sont couverts d'inscriptions diverses. Des messages personnels
A man prays in the street behind his shop at nightfall. Almost all the people in the Gaza Strip are Sunni Muslims. May 14, 2018. Gaza. Palestine. Un homme prie dans la rue derriere son echoppe
Un homme, dans son echoppe mobile, prepare du pain pita pour les personnes qui se promene à la nuit tombée sur les bords de mer. 14 mai 2018. Gaza. Palestine.
Procession in the streets of Gaza for the funeral of a person who died in clashes with the Israeli army at the border. May 14, 2018. Gaza. Palestine. Procession dans les rues de gaza pour les funerailles d'une personne d
Jour de marché dans une artere principale d'une ville proche de Rafah . Le secteur agricole de Gaza represente une faible part de l’économie (entre 7 et 8 %). Au moins 30 000 Gazaouis travaillent officiellement dans l’agriculture. Avec les épandages de pesticides de l'armée israélienne et la superficie de la zone tampon (30 % des terres agricoles gazaouis), les agriculteurs peinent à exploités correctement ces terres fertiles. 13 mai 2018. Gaza. Palestine.
Un berger promene ses chèvres dans la zone tampon, près de la frontière avec Israel, à Beit-Hanoun au nord de la bande de gaza. 50% de la production animale de Gaza provenait auparavant de cette zone tampon. Le secteur agricole de Gaza represente une faible part de l’économie (entre 7 et 8 %). Au moins 30 000 Gazaouis travaillent officiellement dans l’agriculture. Avec les épandages de pesticides de l'armée israélienne et la superficie de la zone tampon (30 % des terres agricoles gazaouis), les agriculteurs peinent à exploités correctement ces terres fertiles.Toute infrastructure agricole est systématiquement detruite par l'arméee israelienne pour laisser le champ libre à ses snipers qui gardent la frontière. 10 mai 2018. Gaza. Palestine.
Symbole du Hamas sur l'une des infrastructure du mouvement. Plusieurs batiments et centre d'entrenements sont situés dans le centre de Gaza City. Le mouvement, arrivé au pouvoir en 2007 prone un retour sur la terre d'Israel. 10 mai 2018. Gaza City. Bande de Gaza. Palestine.
Des enfants passent devant le dernier hôpital construit dans la bande de Gaza (ouverture fin 2015). L'hopital a vu le jour grave à des dons indonesiens. L'idée a été conçue par l'ONG indonésienne Medical Emergency Rescue Committee. La bande de Gaza vit sous perfusion des aides humanitaires et donations des pays musulmans à travers le monde. On compte égalements de nombreuses associations agissants dans le domaine de la santé, de l'education, pour les droits des femmes ou encore pour l'aide à l'agriculture. 11 mai 2018. Bande de Gaza. Beit Lahia. Palestine.
An anti israel graffiti on a wall in Gaza city. May 10, 2018. Gaza. Palestine. Un graffiti anti israel sur un mur de Gaza city. 10 mai 2018. Gaza. Palestine.
The city of Gaza is an open-air art gallery. Everywhere the walls are covered with various inscriptions. From personal messages to advertising to propaganda drawings or simple artistic frescoes, it is a means of expression for everyone. Gaza. Palestine. La ville de Gaza est une galerie d'art en plein air. Partout les murs sont couverts d'inscriptions diverses. Des messages personnels
mosquée de la ville de Malaka. La quasi-totalité des habitants de la bande de Gaza est musulmane sunnite. 13 mai 2018. Gaza city. Bande de gaza. Palestine.
Mediterranean sea view from Gaza City beach. The white lights at the horizon indicate the fishermen gone to sea. Since the Israeli-Egyptian blockade, the sea is also framed by Israeli ships to maintain the blockade. Under current restrictions, Palestinians are allowed to fish only 6 nautical miles from the coast (11kms), although a 2002 agreement between the United Nations and Israel allows them to go 12 nautical miles (22kms) , and that the 1993 Oslo Accords gives them the right to go 20 miles (37kms). May 13, 2018. Gaza City. Gaza strip. Palestine. Vue sur la mer m
Des personnes attendent leurs autorisation dans la salle d'attente du poste frontière. Réouverture du poste frontiere de rafah entre l'Egypte et la Bande de Gaza. Le gouvernement egyptien à autorisé la reouverture du poste pendant la periode du ramadan. 12 mai 2018. Rafah. Bande de Gaza. Palestine.
Passage de frontiere cote Palestinien. un corridor de 300 metres grillage de chaque coté permets de passer du poste frontiere israelien au poste frontiere Palestinien. 14 mai 2018. Gaza city. Bande de gaza.
Top